titre_toute_actualite

Qu’est-ce qui fait courir les femmes en moto?

Posté dans : Actualités, Non classé
Par admin ◊ le vendredi 08 février, 2013

En 1938, Mademoiselle Defer porte le dossart n°36 et défie les hommes au Bol d’Or. Première femme motarde à s’engager sur la piste, elle devra abandonner après 111 tours mais elle n’a pas fini d’en inspirer d’autres ! Mademoiselle Mary, un an plus tard, devient la première à terminer la même épreuve. La passion de la piste gagne alors le corps féminin.

Au Bol d’Or (toujours), en 1969 à Montlhéry, la seule dame engagée sera Claude Brezzo (Ducati 350) ; suivront Anne Marie Lagauche de 1970 à 1974 et Gabrielle Toigo de 1972 et 1974. En 1999, on retrouvera au Bol d’Argent et pour une endurance de 3 H une certaine Magalie Langlois, qui plus tard se qualifiera également pour le Bol d’Or, et même les 8h de SUZUKA dont elle relèvera le défi avec celle qu’elle appelle sa « Snowball » !
Par la suite, Véronique Parisot inventera la Coupe Motor’Eve exclusivement féminine, après avoir arraché le record féminin aux 24h du Mans, puis la quatrième place en 1988.


De même qu’Ornella Ongaro, qui gagne un wild card au championnat du monde 125 cc en 2009, elle est la preuve que la compétition ne fait pas peur à ces amazones qui aiment le risque.
On les retrouve en GP, comme en France à Nogaro en 1982 où la première femme licenciée aux USA, Gina Bovaird, est aussi la première au départ d’un GP 500. En 2005, l’union Européenne des Motos (UEM) crée des coupes exclusivement féminines, une pour les 600, et une pour les 1000. Les deux premières années, ce sont quatre italiennes qui gagnent : Alessia Polita sur une 600 et Samuela De Nardi sur une 1000 en 2005, puis respectivement Chiara Valentini en 600 et Paola Cazzola en 1000 pour l’année 2006. Seule concurrente féminine en Grands Prix 250 cc en 2001 et 2003, c’est l’allemande Katja Poensgen, aujourd’hui chroniqueuse pour une chaîne de télé, qui se fait alors remarquer par son dynamisme.

Qui arrêtera les femmes à moto?

championnat moto femme

Umbrella boy …

Côté Moto GP, 2013 vera pour la 1ère fois, une jeune pilote espagnole , Ana Carrasco, courir en Moto3 dans le team officiel KTM.
Les rallyes routiers ne laissent pas en reste ces grandes coureuses, qui ont décidé de s’offrir un destin à la hauteur de leurs défis. Jessica, Stéphanie et Sonia sont de celles qui ne se laissent pas impressionner facilement. Sixième de sa catégorie, Jessica fut la première à courir dans son intégralité le Championnat de France de Rallye. Les trois championnes constituent aujourd’hui l’équipe unique 100 % féminine des rallyes sur deux roues . Pour l’année 2013 elles sont prêtes à concourir dans trois épreuves du Championnat de France de Rallye.

Et après ?…

La française Christelle Orsi, grande championne Casque d’Or, a aujourd’hui créé son école de pilotage, la « Orsi Power School ». L’étonnante Livia Lancelot, à 20 ans, décroche la première place de championne du monde en Motocross de l’histoire, en 2008 au GP du Benelux. Dans la catégorie performance inouïe, on retrouve l’incroyable Ashley Fiolek, une sourde et muette qui devient deux fois championne de motocross féminin.

La course est lancée, elles brillent et se donnent à fond !

Partager cet article:

Les commentaires sont fermés.